Blog

#31 Domestication et races, une histoire d’épigénétique: Partie 1

La compréhension de la domestication fait l’objet de nombreuses études, et notamment sur nos amis poilus. Aujourd’hui, la science a montré que la famille des canidés comprend 34 espèces qui ont divergé sur 10 millions d’années. Et ce sont les loups qui, au niveau du génome (ensembles des gènes de l’espèce) sont les plus proches des chiens que nous connaissons actuellement. Ce fait établit, il valide l’hypothèse que le chien vient du loup.

Continuer la lecture de « #31 Domestication et races, une histoire d’épigénétique: Partie 1 »

#30 Enrichissement auditif: quand la musique adoucit les (hu)-mœurs

Chez les humains, il est connu que la musique peut, selon le type, adoucir un peu notre humeur du jour ou nous relaxer dans des périodes de stress. Tel que Platon le disait, la musique adoucit les mœurs.

De ce fait, des chercheurs se sont posé la question : est-ce aussi efficace chez les mammifères non humains ?

Eh bien, la réponse, bien qu’étant variable selon le type de musique est oui, et aussi chez nos amis les canidés.

Continuer la lecture de « #30 Enrichissement auditif: quand la musique adoucit les (hu)-mœurs »

# 29 Œstrogènes, mémoire et canidés : Quand mâles et femelles sont concernés.

Chez les mammifères, on parle souvent des hormones sexuelles, notamment les œstrogènes et la progestérone chez les femelles et la testostérone chez les mâles, dans la reproduction en règle générale.

Cependant, c’est loin d’être aussi binaire, loin de là.

Dans cet article, nous allons faire un petit zoom sur les œstrogènes, et particulièrement l’œstradiol. Avant toute chose, présentons succinctement ces fameux œstrogènes. Quels sont-ils et d’où viennent-ils ?

Continuer la lecture de « # 29 Œstrogènes, mémoire et canidés : Quand mâles et femelles sont concernés. »

# 28 L’importance du sommeil

Dans la vie moderne, il est difficile de prendre soin de son sommeil. Et pour nos poilus, on ne se rend parfois pas bien compte s’ils ont ou non leur quota de repos.

Et parfois, on oublie qu’on a mis le lave-vaisselle ou le lave-linge sur heure creuse…. Ou que l’endroit que l’on a choisi pour le saint repos de notre poilu n’est pas si bien choisi

Cet élément, aussi anodin qu’il pourrait sembler, est en fait peut-être l’une des choses les plus importantes concernant la qualité de vie et la santé de notre toutou. Tout ce qui va suivre est tout aussi applicable pour nos poilus à grandes oreilles (ou petites) que pour nous, bipèdes à crinières (ou pas..).

Un manque de sommeil, chez l’humain est assez facile à observer. Mais comment savoir si le marchand de sable fait son travail auprès de nos chers poilus…

Continuer la lecture de « # 28 L’importance du sommeil »

# 27 «Ça suffit!» ou quand nos besoins font défauts.

Il nous arrive à tous de parfois se laisser emporter, de s’agacer, de dire non et de faire les gros yeux à nos poilus en pleine action. Et même si la plupart du temps nous sommes bienveillants, il m’arrive parfois d’entendre des clients me dire : oui, mais là je n’en peux plus, ou « oui d’accord, mais des fois c’est difficile ».

L’éducation positive, nous le savons, est une approche bienveillante où l’on guide notre poilu vers ce que nous souhaitons et lui donnons la direction afin qu’il s’y retrouve.

Cependant, parfois, notre petit poilu, voulant transmettre son besoin urgent de sortir, ou de se promener, de se détendre ou parfois même de nous détendre, s’engage dans une activité plus que déplaisante à nos yeux.

Et là, c’est le drame.

Continuer la lecture de « # 27 «Ça suffit!» ou quand nos besoins font défauts. »

#26 MDR1, Multi-Drug Resistance 1 ou une histoire de gènes et d’antiparasitaire- Partie 2

Nous avons abordé dans la première partie de cet article (#25) l’existence de la mutation del 4 sur le gène MDR1. Ce gène est impliqué dans la sensibilité aux drogues et médicaments. Nous allons explorer un peu plus loin dans cette deuxième et dernière partie l’implication de cette mutation pour nos chers 4 pattes.

Le gène MDR1 est divisé en 27 parties que l’on appelle codantes, c’est-à-dire que c’est un peu comme 27 étapes de cuisine pour réussir son soufflé. La partie codante d’un gène est celle qui va être traduite en ARNm puis en protéine. Les parties non codantes ne donnent pas de protéines, mais sont plutôt des séquences régulatrices. Elles ont leur importances, mais nous n’en parlerons pas ici.

Continuer la lecture de « #26 MDR1, Multi-Drug Resistance 1 ou une histoire de gènes et d’antiparasitaire- Partie 2 »

# 25 MDR1, Multi-Drug Resistance 1 ou une histoire de gènes et d’antiparasitaire- Partie 1

Nos joyeux canidés, tout comme les bipèdes que nous sommes, ne sont pas tous égaux du point de vue physiologique. Et en tant qu’humains, nous avons la lourde de tâche de prendre de soin de la santé de nos canidés. Cela passe parfois par la médication, notamment lorsqu’on parle d’anti-parasitaire.

Cependant, et certaines personnes hélas en ont fait la douloureuse expérience, les anti-parasitaires (et pas que) peuvent aussi représenter un vrai défi. En effet, ils représentent un risque pour nos chers poilus, et nécessitent l’avis du vétérinaire avant usage. Et nous allons voir pourquoi.

Continuer la lecture de « # 25 MDR1, Multi-Drug Resistance 1 ou une histoire de gènes et d’antiparasitaire- Partie 1 »

# 24 Les cellules de localisations, Place Cells, ou comment nos poilus se géolocalisent-ils ?

Pour ce premier article de 2021, je vous propose un petit article spécial localisation.

Comment font donc nos petits toutous lorsqu’ils se perdent en forêt pour nous retrouver ? Comment font-ils pour se rappeler où ils ont enterré leur morceau de poulet si cher à leurs yeux ?

Et bien pour cela, nous pouvons remercier notre hippocampe…et je vous explique pourquoi.

Mais commençons par le commencement. Tout débute avec, si on peut dire, deux chercheurs, Bliss et Lomo qui, en étudiant des hippocampes de lapin, comprennent que cette structure est impliquée dans les phénomènes d’apprentissage. Ils décrivent alors le concept de la potentialisation à long terme, qui deviendra ainsi le modèle moléculaire de la mémoire.

Continuer la lecture de « # 24 Les cellules de localisations, Place Cells, ou comment nos poilus se géolocalisent-ils ? »

# 23 Prédation ou agression, telle est la question…

Nous avons vu, dans l’article sur l’amygdale (https://www.conseils-toutous.fr/2020/11/25/20-lamygdale-une-histoire-de-peur-mais-pas-que-dcedc-1/) que cette dernière était impliquée dans les comportements sociaux et dans les mécanismes de peur.

Seulement, une fois de plus, le cerveau est plein de surprises !

Dans cet article, nous avions brièvement mentionné l’implication de l’amygdale dans l’appétit. A dire vrai, si on regarde de plus près, c’est un peu plus complexe que cela.

Vous allez me dire, quel est le rapport avec la prédation ?

Continuer la lecture de « # 23 Prédation ou agression, telle est la question… »

# 22 Il était une fois la thyroïde… Partie 2: Le métabolisme (DCEDC #2)

Nous avons vu dans la première partie la régulation de la thyroïde par l’axe hypothalamo-hypophyso-thyroïdien.

Une fois les hormones thyroïdes sécrétées, elles vont voyager dans la circulation sanguine afin d’être acheminées aux organes cibles.

Pour bien comprendre le rôle de ces hormones, il faut d’abord comprendre ce que font ces hormones à l’échelle cellulaire.

Dans la circulation sanguine, on retrouve principalement de la T4 circulante, et un peu de T3. La T3 est considérée comme étant la forme active de l’hormone thyroïdienne, et la T4 la forme inactive, soit ce que l’on appelle une pré-hormone.

Continuer la lecture de « # 22 Il était une fois la thyroïde… Partie 2: Le métabolisme (DCEDC #2) »