Agressivité – Peur – stress chez votre chien

Les réactions d’agressivité, de stress ou de peur sont des comportements que l’on peut parfois observer chez son chien. Il est très important de les prendre en charge au plus vite afin de ne pas augmenter sa peur ou renforcer son comportement agressif. Ces comportements deviennent très vite difficiles à gérer par les propriétaires qui se sentent vite impuissants face à la situation. Mal pris en charge, ces comportements peuvent très vite devenir angoissants pour les propriétaires, voire dangereux. De plus, le stress devient alors trop présent dans la vie du chien et peut avoir des conséquences importantes sur sa santé (dermatite chronique, démangeaisons, stéréotypie, hyper salivation, alopécie, problème de thyroïde, problème digestif…)

Si votre chien présente des signes d’agressivité, de stress, ou de peur, j’interviens afin de vous aider à analyser la source du problème et proposer une solution adaptée. Nous travaillons alors ensemble afin d’améliorer votre quotidien et celui de votre chien. Souvent, l’agressivité, la peur et le stress sont liés, ils sont finalement l’expression du mal être du chien vis à vis d’une situation ou d’un élément en particulier.

Dans le cadre de mon activité, je propose une thérapie comportementale canine où j’utilise par exemple des techniques d’inhibition réciproque ou encore de désensibilisation systémique adaptée au chien, et bien d’autres techniques qui participeront à la rééducation comportementale de votre chien.

L’inhibition réciproque consiste à faire associer l’élément de peur à quelque chose d’agréable pour diminuer la peur (peur de la voiture/du vétérinaire/des humains/etc) et ce de façon passive, qui est aussi ce que l’on appelle du renforcement positif (agréable). Ce renforcement positif (associé à quelque chose d’agréable) permet aussi de déstresser le chien, et d’améliorer son état émotionnel.

La désensibilisation systémique, quant à elle, consiste à exposer au fur et à mesure le chien au stimulus de stress/peur et de travailler l’émotion du chien sur des niveaux d’exposition croissants pour que celui-ci fasse des progrès étapes par étapes, mais sans le forcer et en lui laissant toujours le choix d’avancer à son rythme. L’exposition débute au niveau le plus bas où le chien peut être à distance du stimulus sans présenter de signes de stress/agression/peur. Au fil des séances, nous apprenons ensemble au chien à mieux gérer ses émotions vis-à-vis du stimulus. De plus, ce type de travaille repose aussi sur la complicité entre l’humain et son chien. Le travail en renforcement positif améliore considérablement la relation entre l’humain et son chien. (A.C. Vieira de Castro, et al. Carrots versus sticks: The relationship between training methods and dog-owner attachment, Applied Animal Behaviour Science 219 (2019) 104831) .

Travailler progressivement et prendre le temps de bien valider chaque étape est extrêmement important. Ce type de travail implique donc plusieurs séances ainsi qu’un suivi semaine par semaine (mail/téléphone).

Il existe pleins d’outils différents pour travailler ces comportements chez le chien, et chaque outil sera conçu sur mesure pour chaque chien. Il n’existe pas, en comportement, une méthode pour tous les chiens, mais bien une méthode bien précise adaptée à un chien bien précis.